Dernières Nouvelles - 2013 - Trimestre 1

OUTILS & VIE

I.PA.ME.C

Initiatives PAniers des nagères de Cibombo

ASBL IPAMEC

Rue du Petit Bois, 30A

B4500 TIHANGE - BELGIQUE

N° ENTR. : 0.832.836.852

IBAN : BE49 0882 3628 9971

BIC : GKCCBEBB

Attestation fiscale (40 € annuels)

------

"Les Amis de Cibombo"

Rue du Bois, 79

4820 Dison

IBAN : BE10 0016 5005 7704

BIC : GEBABEBB

Dernières Nouvelles 2013 - Trimestre 1 

Mise à jour : 31/03/2013

07 février 2013 : Nous avons reçu le rapport de CARITAS sur la tornade à Cibombo !

Nous venons de recevoir le rapport officiel du directeur du Bureau Docésain de Développement (BDD) de Caritas Development, Mr l'Abbé Jacques Kabengelé, à propos de la tornade qui a frappé principalement le site de refoulés Kasaïens de Cibombo. Le rapport est littéralement effrayant et sa lecture donne des frissons.

Lire Le rapport.

Voyez aussi dans la Galerie-Photos l'Album 34 sur les dégats de la tornade (mise à jour du 19/02/13).

______________________________________________________________________________________________

06 février 2013 : L'ASBL IPAMEC peut dorénavant décerner l'attestation fiscale !

Un coup de fil d'un cabinet ministériel nous a prévenu de l'arrivée imminente d'une lettre du ministère des finances nous informant que l'ASBL IPAMEC est dorénavant reconnue en vue de délivrer une attestation fiscale pour tout don égal ou supérieur à  40 € par année fiscale.  Nous recevons cette autorisation comme une véritable marque de reconnaissance de la qualité de notre travail à Cibombo et remercions déjà ici toute les personnes qui ont oeuvré à cette reconnaissance.

______________________________________________________________________________________________

30 janvier 2013 : Gros dégats à Cibombo après des pluies torrentielles !

Averti par téléphone, notre chargé de projet l'abbé Stanis Kanda nous a informé que six maisons construites par IPAMEC ont été gravement endommagées lors des pluies torrentielles qui se sont abattues sur la Commune de Bipemba et notamment tout le camp de refoulés de Cibombo.  Quatre maisons ont vu leur toit de tôles ondulées arraché, deux autres sont complètement détruites, leurs fragiles murs en briques d'argile ayant été jetés par terre.  C'est la désolation !  La reconstruction des deux maisons détruites va nous coûter deux fois 800 € et 170 € seront nécessaires pour la réparation des toits des quatre autres maisons. Nous vous lançons donc un appel pressant pour nous aider dans ce travail.  Vos dons, avec attestation fiscale à partir de 40€/an, seront donc les bienvenus. Par contre, nous apprenons que les bâtiments du Centre de formation IPAMEC ont été épargnés. La route nationale N°1 qui relie le site de Cibombo à Mbuji-Mayï a été coupée par un important ravin creusé par ces pluies diluviennes.  Voila qui complique encore un peu plus les difficiles conditions de vie de cette population.

Voici ce qu'en dit le site WEB de Radio-Okapi, une radio neutre et indépendante subsidiée par l'ONU dont nous vous donnons le pointeur ci-dessous, tout en reproduisant l'article juste après en caractères bleus :

Mbuji-Mayi: 114 familles sans abris après des pluies torrentielles

janvier 30, 2013, | Denière mise à jour le 30 janvier, 2013 à 3:01

Cent quatorze familles se retrouvent sans abris après la pluie diluvienne qui s’est abattue le week-end dernier sur la commune de Bipemba, à Mbuji-Mayi (Kasaï-Oriental). Les statistiques de la commune de Bipemba indiquent que les dégâts sont enregistrés dans sept quartiers, mais les plus touchés sont ceux de Mulenda, Mpokolo et le site Tshibombo (NDLR : Soit les trois quartiers du camp de Cibombo). Selon les mêmes sources, la majorité des maisons ont perdu leurs toitures et leurs murs se sont écroulés.

Des témoins rapportent que l’école Furaha ya Kesho du site Tshibombo a également été lourdement touchée.

Cette situation ne permet pas aux élèves, tant du primaire que du secondaire de cette école, de suivre les enseignements depuis le début de cette semaine, au risque de prendre du retard dans le suivi du calendrier scolaire.

Même des églises n’ont pas été épargnées par la furie de ces pluies.

Le temple de Nzambe malamu du site Tshibombo a également vu une partie de sa toiture emportée par cette pluie orageuse.

Des sources locales indiquent que les habitants des quartiers touchés par cette pluie, principalement les femmes et les enfants, en appellent à une intervention urgente des autorités.

Brigitte Kanzewu, bourgmestre de la commune de Bipemba, affirme que ses services continuent à évaluer l’étendue des dégâts. Elle dit avoir adressé un rapport à sa hiérarchie à ce sujet.

Voir aussi l'article de l'ACP (Agence Congolaise de Presse) :

______________________________________________________________________________________________

28 décembre 2012 : Enfin, l'eau coule au Centre IPAMEC de Cibombo !

Pari tenu !  L'année 2012 ne s'est pas terminée sans que l'eau ne coule au Centre IPAMEC de Cibombo.  Pensez qu'il y a trois ans que les plans de la citerne de récupération de l'eau de pluie avaient été dressés.  Ce furent trois années de recherche de fonds, de sponsors et d'activités diverses pour financer ce grand projet.  L'équipe IPAMEC locale y a travaillé depuis février 2012 jusqu'il y a quelques jours.  Le Centre IPAMEC est devenu le seul lieu de tout le village de Cibombo (14.500 habitants) où de l'eau potable s'écoule des six robinets de la borne fontaine.  Il restait à raccorder définitivement la pompe électrique alimentée momentanément par un petit groupe électrogène et en une heure et vingt minutes, le château d'eau de 5 m³ a été rempli à partir du réservoir souterrain de 80 m³ lui-même rempli par l'eau de pluie récoltée à partir du toit de la grande salle.  Voici quelques photos qui montrent l'heureuse issue de ce projet : un véritable cadeau de Noël pour les habitants de Cibombo à quelques jours près !

______________________________________________________________________________________________